Elle a traversé la rivière…

J’étais au téléphone. Pas question d’agir assez vite pour prendre une photo.

Tout à coup, sur le chemin, face à moi, une biche. Sur la droite, une rivière. Elle hésite quelques pas et puis … “plouf” ! Elle saute à l’eau ! Et nage pour traverser…

Déjà, ma chienne arrivait, humant le sol, guettant les indices, diablement excitée par les odeurs… Une histoire d’instinct.Et puis, elle a elle aussi plongé !

La biche était arrivée de l’autre côté. Mais accéder au champ à cet endroit où la paroi, même pas très haute était plus abrupte, se révélait plus périlleux. Une fois. Deux fois, elle a bondi de l’eau pour sortir sans que ses sabots trouvent la surface pour rebondir et elle dégringolait en arrière.

Elle a replongé à l’eau pour trouver l’endroit où la pente serait plus douce.

Ma chienne, elle, n’attendait pas. Elle traversait elle aussi la rivière. Et inutile de l’appeler, son seul focus était la biche.

Devant le désarroi du cervidé, je ne pouvais que demander “Quoi d’autre est possible?”

Quelques fractions de secondes que mon cerveau a eu à peine le temps d’enregistrer, elle a trouvé appui, la voilà dans le champ qu’en quatre bonds elle a déjà traversé… Elle a disparu … Sans doute avec la peur de sa journée.

Obrigada, arrivée aussi dans le champ, hume quelques minutes et se décide vite à revenir…

Peinteure

Esprit Cerf, 80/60 cm, acrylique, par Vanessa Furaja

Le soir même, une autre biche a traversé la route alors que j’étais en voiture … Quelques heures plus tôt, un magnifique cerf avait veillé sur un échange de Symphonie des Possibilités que je faisais avec un ami. 

Encore plus tard, voici que ce présente cet autre cerf, cette fois, peint…

Alors, je suis allée entendre …

 

Bien sûr, je pourrais entrer en méditation… Bien sûr, je peux écouter en moi les messages… Je sais que je le fais sans que mon cerveau n’ait la moindre place pour mettre des mots.

Comme mettre des mots, d’autres le font, je suis allée chercher la communication du Peuple animal de Caroline Leroux…

Si toi aussi tu souhaites entendre ce que le Peuple des Cervidés souhaite nous transmettre, tu peux lire son article .

Il y est question d’ouverture du coeur

Il y est question d’amour et de peur… et de maintenant, c’est le moment … Alors, si toi aussi tu le souhaites, tu peux choisir de baisser les barrières, demander aux pensées d’un peu se calmer, laisser descendre le contenu de ton cerveau dans ton coeur et écouter… Si tu n’entends ou ne perçois rien d’autre que ta respiration, durant quelques secondes, écoute cela… Je suis certaine que tu feras plaisir à ton corps !

Gratitude !

                                   

Etre leader – apprendre avec les chevaux

Etre leader – apprendre avec les chevaux

Lead... Conduire, mener... Faire avancer un cheval qui est libre d’aller où il veut, de faire ce qu’il veut… Avoir choisi une direction et y emmener le cheval. Pour certains, cela peut aller de soi, une évidence.  Quand c’est un exercice dans le cadre d’une classe,...

lire plus