“Quelque chose a changé…”

Je ne parle pas ici de la planète… Je parle de moi, de mon monde, mon univers à l’intérieur…

C’est assez ténu et je ne sais pas si je vais parvenir à te faire saisir…

Peut-être que cela a à voir avec des attentes que j’avais, que je n’avais même pas reconnues comme des attentes…

Pas méchantes, hein! A peine perceptibles… 

Mais quelque chose de l’ordre de “WOW! Comme j’aimerais qu’ils voient là, la beauté que je vois…” 

Par exemple, cela a toujours été un mystère que les personnes qui venaient à mes classes de Bars ne fassent pas le choix, toutes, de continuer, de faire des échanges… 

Et alors que j’écris ces mots, il va m’être juste de prendre un instant pour reconnaître la tristesse, la déception que tout le monde n’ait pas choisi… Et peut-il y avoir de la tristesse, de la déception s’il n’y avait pas d’attentes? Ou bien le degré de tristesse et de déception signe-t-il l’intensité des attentes? 

Et l’intensité, on aime ça, non? C’est une preuve que c’est vrai, non? 

Alors, ce qui a changé, est-ce que ça pourrait être que je n’aie plus aucune attente? 

De personne? Par exemple, je pars pour un week-end qui s’annonce vraiment intéressant dans quelques heures… 

Des personnes ont l’élan de créer un lieu de vie vraiment différent… Vraiment différent parce que les deux personnes qui sont à l’initiative de l’idée sont un couple qui a aujourd’hui un lien différent à la nourriture, qui sont sorties de la dépendance…  Le projet d’appelle Pranamour… 

[Apparté : Si jamais, tu souhaites rejoindre, ç’est sûrement possible… mais regarde la vidéo, d’abord… )

 

 

Et donc, sans attente… Il y a quelques mois, quelques années, une partie de moi aurait vu ce week-end avec une cinquantaines de personnes comme autant d’occasions de peut-être faire connaître les Bars, de faire découvrir ce qui est le marketing de réseau qui me nourrit… Et puis aujourd’hui, non… 

La seule chose que je demande (dans ma tête), c’est “que faudrait-il pour qu’il y ait un ou une praticienne des Bars®?”, histoire qu’on me les fasse!

Mais alors, ce qui a changé, ce qui (me) donne et donne aux autres cette liberté, c’est que…

la peur du manque m’a quittée!

Reconnaître cela est d’une telle richesse!!!

A ce moment là, ce qui serait futé, ce serait pouvoir te dire “Voilà ce que j’ai fait! Voilà ce que tu peux faire”!

Mais j’ai “fait” tant de choses… A commencer dire 100 fois

“Tout de la vie nous vient avec aisance, joie et gloire”®

J’ai eu la chance infinie de rencontrer les Bowmans en février (d’ailleurs, il est possible de participer à une série de calls très bientôt…)

J’ai suivi des événements en ligne à répétition avec Yasodhara Romero Fernandes

Je suis le programme de Dain Heer, Sois Différent, Reste Bizarre

Et je ne saurais même pas tout dire…

Je bois des molécules Redox, et je m’entraîne chaque jour à être point de vue intéressant…

Depuis début Mars, j’ai dû aussi donner près de 200 séances de Symphonie des Possibilités et en recevoir la moitié…

Et écrire tout cela, me ferait presque pleurer, mais de gratitude cette fois, pour tant de beauté dans ma vie…

Alors, je me rends compte aujourd’hui, à quel point il était “crazy” (fou, illusoire…) de croire que une seule personne aurait pu “recevoir”, concevoir même tout cela… et je suis contente de distiller, un petit peu, à qui en a envie!

Ça a changé, n’est-ce pas? Et ce n’est pas fini…. Comment ça devient encore mieux que ça?