Hello!

 

Il y a quelques jours, alors que je terminais d’avoir offert une session, j’ai évoqué une possibilité, de quelque chose que je propose…

 

Sauf que je venais d’offrir une séance de Symphonie des Possibilités… et que ces sessions ouvrent d’autres espaces pour notre être… peut-être un espace de vulnérabilité…

Du coup, quand je l’ai fait, il y a eu quelque chose en moi qui m’a fait “non, je ne suis pas à l’aise avec cela…”….

 

Voilà, je l’ai fait… Et puis cela ne me convient pas… Alors, juste, je me dis que je choisis autre chose pour mes séances! Pour les personnes, pour moi, pour juste agrandir encore les possibilités…

 

Cette réflexion m’est venue hier matin… 

Un peu plus tard, le choix était au coeur d’une autre séance de Symphonie des Possibilités…

 

  1. (elle n’est pas la première qui fait cela) me demandait d’avoir les informations AVANT de choisir, un peu pour être sûre avant de choisir…. Nous sommes parties sur son exemple d’une pâtisserie, avec le choix des gâteaux…. Et si l’Univers pouvait nous proposer quelques gâteaux?

 

Mais est-ce que j’aurais pu savoir à l’avance que j’allais ne pas aimer parler de ce que je fais à l’issue d’une séance? Non! Je le fais! Et je réalise que je n’aime pas ça!!! Le choix crée la conscience!!!

J’entends la demande de la conscience avant le choix… (et je reviens en parler très vite…)

 

Cela ne m’est pas venu hier, mais voici la suite de mes pensées : mettons que tu choisisses un des gâteaux… Y-a-t-il une garantie de tu vas l’aimer? Peut-être vas-tu te délecter; et peut-être aussi que tu seras complètement déçu(e) (tu as choisi sur un souvenir d’enfance et la réalité d’aujourd’hui n’a plus rien à voir, ou sur une apparence…)?

Et là, me vient le témoignage d’une amie enceinte qui a fait 5 km à pieds pour trouver des asperges et quand elle les a mangées, elle leur a trouvé un goût de dentifrice! (Merci N. de raconter!!)

 

Mais alors, que se passe-t-il 

  • Quand tu as dit quelque chose et tu aurais préféré ne pas le dire? 
  • Quand tu as fait quelque chose et tu aurais préféré ne pas le faire?

     

Et si les premières choses étaient :

  • Ne pas se donner tort, ne pas se juger… 
  • Peut-être même, ne pas appeler cela une erreur…
  • Se congratuler d’être passé à l’action! (tellement de personnes regrettent de ne pas le faire – et si là encore il n’y avait rien de mal “Est-ce que ce n’était juste pas le bon moment?”)
  • Avoir le réflexe de demander “Qu’est-ce qui est juste ici que je ne saisis pas encore?” “Qu’est-ce qui est bien ici et que je ne vois pas?
  • Choisir quelque chose de différent pour le futur…

     

Ou bien…

 

  • Choisir le même gâteau pour être sûr 
  • Choisir de ne plus jamais choisir de gâteau
  • Choisir de mettre un coup de dent dans chaque gâteau jusqu’à trouver celui qui “goûte” vraiment…
  • Choisir de te demander s’il y a quand même un moyen pour améliorer ce gâteau que, pour finir, tu n’aimes vraiment pas…
  • Choisir le gâteau qui se cachait
  • Choisir le gâteau qui ne ressemble décidément à rien….
  • Changer de pâtisserie
  • Cuisiner soi-même un gâteau
  • Faire cuisiner les enfants, les petits-enfants
  • Cuisiner avec eux…
  • Quoi d’autre encore est possible?™
  • ….

 

Si toi aussi tu es devant l’univers des possibilités et que tu ne sais plus quoi choisir, et que tu souhaites plus de clarté, ou bien si tu es prêt à demander plus de magie, n’hésite pas! 

Ou même si tu as l’impression de ne pas avoir le choix….

Je me ferai un plaisir de vivre une séance avec toi!

https://www.teklabroudic.fr/seance-symphonie

“Qu’est-ce qui est possible maintenant que je ne pensais pas possible, que si j’autorisais des possibilités, cela créerait une réalité différente?” Gary Douglas