Esther part en vacances…

Cette fois, avant qu’elle ne parte, nous n’avons-pas fait de co-dodo, je ne l’ai pas portée ou allaitée… 

Cette fois, avant qu’elle ne parte, elle était déjà jeune fille, jeune fille en devenir…

 

La vie m’a fait le cadeau extraordinaire de vivre cette période de “confinement” qui nous a été imposée, pour la plupart du temps en compagnie de ces trois jeunes qui sont entrés dans ma vie comme mes trois bébés il y a déjà quelques années…

 

WOW! Merci pour ça! Merci pour eux!

 

La maison est petite, mais ils ont chacun leur chambre… La maison est petite et c’est aussi ici que je travaille… 

 

Mais alors, espace, plaisir, rires… c’est possible quand l’univers donne l’apparence de ne plus aller?

 

Espace, plaisir, rires… c’est possible quand il semblerait que des choses sont imposées? 

 

J’ai eu la chance extraordinaire de commencer la période en offrant deux ou trois sessions de Symphonie des Possibilités à distance par jour (merci Technologie! Merci à moi de m’être formée à Vienne quelques jours avant que la planète ne s’arrête…)

 

Et, quand je croisais les enfants, il n’y avait de place que pour la joie et les rires…

 

Quand leur père m’a reproché que nous ne travaillions pas assez (le travail scolaire), le plus jeune (que j’ai accompagné) a accompli en trois heures le travail qui lui avait été demandé en une semaine… 

 

Comme l’anglais est important pour moi, j’ai fait le choix de les immerger en regardant “Atypical” sur Netflix, en VO… (en faisant les Bars…)

 

 

Le plus grand, lui, m’a fait découvrir Utopie(s)

 

ou bien Lost in the swell (des surfeurs qui voyagent), ici au Gabon

 

Toujours au cours de séances de Bars™…

 

Gratitude!!!

Le quotidien avec ces trois jeunes! Je suis extrêmement pleine de gratitude d’avoir vécu ces moments… Ces moments où les horaires avaient perdu leur importance… Ces moments où la balade semi-nocturne avec le chien et le plus jeune était une occasion d’apprendre le nom des étoiles et le calcul de l’aire d’un cercle… Une occasion aussi de réaliser à quel point les questions que l’on pose “pour vérifier” que le jeune a appris sont encore un moyen de faire entrer en nous le “juste et faux”, le “bien et le mal”…

 

Il se pourrait que le monde ait changé durant cette période… Peut-être bien plus que nous ne le voyons au moment où la vie semble reprendre son cours…

 

Alors, au moment où ils vont sans doute s’éloigner parce qu’ils vont retourner chez leur père, aller chez leurs grands-parents, je les remercie encore… Je les remercie aussi de m’avoir montré que je sais vivre au quotidien avec d’autres êtres et que ce quotidien peut être joyeux, léger… Bien sûr, il y a eu des moments où le volume monte, où ce que captent les uns ou les autres peut rendre les choses intenses. Que la présence est requise…

 

Mais merci pour les moments, merci pour les possibilités vécues, montrées, explorées… Merci aux outils d’Access Consciousness… 

Comment ça devient encore mieux que ça? 

Et pour rappel, “Tout de la vie nous vient avec aisance, Joie et gloire

PS : j’affine des programmes d’accompagnement individuel, et aussi des créations de week-ends “Emerveille-toi!” et je reviens!

 

#laterreattendtajoie

#laterrereçoittajoie