Et si écouter, c’était aimer ?

J’écoute vos réponse à ma question de dimanche : aimer, c’est quoi pour toi ?

«  Le sel de la vie qui rend tout plus brillant, beau, joyeux, léger… à partir du moment où c’est connecté dans un espace de non attachement. C’est “agape”. » Séverine

 

« Combien de définition et point de vue sur l’amour, ce et comment il devrait être,  empêchent notre nature aimante de croître vers l’abondance de chaque battement de notre cœur et souffle » Léa

 

Merci à celles qui se sont exprimées !

Pour ma part,

J’ai commencé un drôle de voyage samedi ! 

Je ne l’avais pas prévu, préparé, anticipé.

Vendredi, j’ai grignoté des pilons de poulet. Et j’ai eu une perception de dégoût. 

Le soir, alors que je marchais dans la nature, comme presque tous les soirs à la nuit tombante, m’est venue cette « idée/information » : « ne pas manger ».  Je ne saurais déjà plus me rappeler à quel moment et sous quelle forme.

Alors, quelque chose a démarré samedi.  Sans savoir où je vais. Sans définir, sans programmer…

Je n’apporte pas de nourritures matérielles à mon corps. Cela pourrait s’appeler un jeûne. Et si c’était encore autre chose ? Comme être prête à affronter la peur du manque, à la regarder en face.

Ce à quoi cela m’amène, c’est à être à l’écoute, tellement plus de mon corps. 

J’écoute – J’observe.

Je observe mon corps respirer (beaucoup beaucoup plus que je n’avais l’habitude de le faire) respirer. Tiens, même lorsque je t’écris, je suis capable de le faire. 

Je lui ai offert aussi de le laver de l’intérieur. Je perçois son envie d’être massé. Qu’est-ce que je peux laisser circuler dans mon corps qui restait figé depuis… depuis…

J’active des processus corporels d’Access Consciousness. Je lui offre des molécules de signalisation Redox (comme il en fabrique, rien d’étranger…) et puis, la nourriture fréquentielle avec le Healy

En ce quatrième jour, la tête était un peu lourde au réveil. Et la langue est assez blanche et chargée. Si je bouge un peu plus rapidement, le cœur bat vite. 

Respiration. 

Je sais depuis longtemps que le corps respire à plusieurs niveaux, de plusieurs manières. 

Il y a la respiration que nous connaissons tous. L’air qui entre par le nez et va jusqu’aux poumons. Et puis, il y a la respiration de nos organes, quand l’oxygène arrive à destination. 

Et puis la respiration cellulaire…

Aujourd’hui, je me mets à l’écoute de cette respiration-là… Ne me demande pas à quoi ça ressemble ! 

C’est cela pour moi aujourd’hui, aimer mon corps…

A toi aussi je souhaite d’écouter et être écouté(e) aujourd’hui !

Je te souhaite une merveilleuse journée !
Quoi que tu choisisses au moment des élections, je te souhaite d’être en présence totale avec ton corps et en confiance totale que tu ne choisis plus le trauma ni le drama…

Sortir de la torpeur

Sortir de la torpeur

Jeûner pour sortir de la torpeur Nous sommes tous un jour ou l’autre confrontés à la mort, n’est-ce pas ? Et la mort n’a jamais vraiment été un problème pour moi.  Pourtant, quand cet homme-là a quitté la planète il y a bientôt six ans, c’est un univers de...

Aimer

Aimer

Aimer... Ça veut dire quoi pour toi ? Je te pose la question et bien sûr, là, maintenant, tout de suite, tu ne peux pas me répondre puisque tu es en train de lire (et peut-être écouter autre chose…) Alors, « aimer », ça veut dire quoi ?  Est-ce une pensée ? Un...

La honte

La honte

La honte, la reconnaître... Je vous avais invités. J’étais prête.  J’ai été prête. Je l’ai fait, cet appel où je présentais le programme Lucide le jour et la nuit aussi. Mais en fait, cela a cafouillé.  Je n’avais pas de son. Et je ne l’ai réalisé qu’une fois la...