La honte, la reconnaître…

Je vous avais invités. J’étais prête. 

J’ai été prête. Je l’ai fait, cet appel où je présentais le programme Lucide le jour et la nuit aussi. Mais en fait, cela a cafouillé. 

Je n’avais pas de son. Et je ne l’ai réalisé qu’une fois la présentation terminée.

Mon Healy m’avait bien prévenue que le chakra de la gorge et celui du plexus étaient bas en énergie. Mais c’est une autre histoire !

 

Quelques heures plus tard, je me réveille avant le lever du jour. Je me mets à regarder des choses dans ma vie et à poser des questions. 

Ce qui est génial, c’est que je ne le fais pas à partir d’un espace de tort mais à partir de « Quelle conscience puis-je avoir ici ? Qu’est-ce qui se joue ? »

 

Je ne vais ni pouvoir retranscrire le cheminement intérieur, ni même toutes les questions. Mais voici ce qui émerge : la honte !

Non, pas une honte par rapport à ce qui s’est passé hier soir, ce qui n’a pas « marché ».

Non une honte beaucoup plus insidieuse, une honte comme une substance grise et suintante qui serait insinuée partout. Une honte qui serait comme la vibration que j’émets en « sous-main» peu importe les efforts pour l’habiller autrement, pour la cacher, pour la déguiser…

 

La honte se cache dans tellement d’endroits… 

Je voudrais habiter ailleurs que là où je vis, et c’est en partie parce que j’ai honte. 

Je ne peux plus recevoir et c’est parce que j’ai honte. J’ai honte que ce soit petit. J’ai honte que ce soient des meubles de récupération que j’ai reçu de droite et de gauche quand j’ai quitté mon mari en lui laissant tout. J’ai honte d’ailleurs de lui avoir tout laissé. 

 Lieu de vie et relations

J’ai honte de ne pas avoir de souvenirs joyeux de mon enfance. J’ai honte des relations avec mes parents. J’ai honte qu’ils ne me fassent pas confiance. J’ai honte de m’être séparée du père de mes enfants parce que nous nous se disputions tellement que ma fille de quelques années se réveillait tous les soirs en pleurant parce qu’elle nous entendait. J’ai honte de m’être autant disputée, de n’avoir pas réussi l’harmonie…

 Argent, corps…

J’ai honte de vivre en HLM, même si c’est une très jolie petite maison en village. J’ai honte de n’avoir pas économisé plus que cela. J’ai honte d’avoir prêté de l’argent. J’ai honte d’avoir donné de l’argent. J’ai honte d’avoir reçu de l’argent. Ça, c’est dingue ! Je suis capable d’avoir honte d’avoir trop d’argent et honte de ne pas avoir assez d’argent en même temps !!!

 J’ai honte d’avoir du succès. J’ai honte de ne pas avoir de succès. J’ai honte de mon corps, des kilos, de la cellulite, du morceau de peau qui ne guérit pas… Je vais bientôt avoir honte de mon âge et de mes rides…

J’ai même honte qu’un homme que j’ai aimé soit mort et que je ne sois pas en train de vivre une belle histoire d’amour. 

La liste n’est pas terminée et pourrait être encore très longue…

Ce qui se passe surtout, c’est que tout cela est caché. Même à moi-même.

Il ne s’agit pas de jugement. C’est encore autre chose. 

 

Eviter et vibrer

Sans doute, plus je voudrais éviter de vibrer cela, plus je vibre cela et plus j’ai honte de choses en moi et dans ma vie. 

Plus j’ai honte, même sans me rendre compte, plus j’ai de raisons d’avoir honte. Tiens, j’aurais presque honte d’avoir honte, honte de parler d’avoir honte.

Le moment de prendre le taureau par les cornes !

« Ok la honte ! Je te vois ! Je t’ai ignorée pendant longtemps. Je t’ai laissé grandir et prendre de plus en plus de place. Maintenant, je te vois, je te perçois. 

Qu’es-tu ? Quelle est cette énergie que tu es ? Qu’est-ce que je fais de toi ? » 

J’ai des outils pour regarder avec courage et changer ce qui peut être changé. Si j’écris ou si je parle aujourd’hui, c’est que je perçois que je ne suis sans doute pas la seule dans ma situation…

Ce serait presque trop beau ! Si j’étais la seule, il suffirait que je m’occupe de ma honte et hop ! Plus de honte sur la planète !!

Mais il n’y a pas que moi !

Peut-être que cela prend un peu de courage pour aller regarder si la honte est quelque part dans sa vie. 

Le risque, en ne le faisant pas, c’est juste qu’elle soit là, même invisible, mais que sa vibration – à la fois indétectable cognitivement – soit malgré tout perceptible et perçue et active en sous-main. 

Bref ! Je vais aller regarder et transformer ce que je peux transformer. 

Ce qui connaissent les outils d’Access Consciousness™ savent peut-être qu’on parle d’implant distracteur au sujet de la honte. 

Ce ne sont pas les seuls outils que j’ai. Et s’il y a des choses à décrystalliser, je vais décrystalliser (Merci Aether Consulting Experience), en respectant la confidentialité de ces transmissions. Ça va bouger !!!

Si le sujet te parle, je te propose de me rejoindre pour une conversation/facilitation énergétique et vibratoire  

Samedi 30 Avril à 17h, heure de Paris. 

Je te souhaite une merveilleuse journée !
Quoi que tu choisisses au moment des élections, je te souhaite d’être en présence totale avec ton corps et en confiance totale que tu ne choisis plus le trauma ni le drama…

Sortir de la torpeur

Sortir de la torpeur

Jeûner pour sortir de la torpeur Nous sommes tous un jour ou l’autre confrontés à la mort, n’est-ce pas ? Et la mort n’a jamais vraiment été un problème pour moi.  Pourtant, quand cet homme-là a quitté la planète il y a bientôt six ans, c’est un univers de...

Aimer

Aimer

Aimer... Ça veut dire quoi pour toi ? Je te pose la question et bien sûr, là, maintenant, tout de suite, tu ne peux pas me répondre puisque tu es en train de lire (et peut-être écouter autre chose…) Alors, « aimer », ça veut dire quoi ?  Est-ce une pensée ? Un...