Il y a un peu plus de 2 semaines j’ai eu la chance de visionner en compagnie d’Emmanuelle Duchesne le film d’Isabelle Broué, “Tout le plaisir est pour moi”

lutineetcie.com/lutinelefilm/comedie/realisatrice/tout-le-plaisir-est-pour-moi/

 

C’est l’histoire d’une jeune fille qui “a perdu son clitoris”… c’est à dire dont le plaisir répond tout à coup “absent” dans des circonstances où il avait l’habitude d’être là…

 

Cette jeune fille s’offusque quand sa soeur, au cours d’une banale conversation admet qu’elle “fait semblant” quand elle fait l’amour avec son mari, qu’elle simule… Elle découvre aussi que sa mère a fait de même durant des années et que ce “faire semblant” a même servi de monnaie d’échange pour de belles choses qui meublent la maison…

Je t’assure, c’est exprimé avec beaucoup d’humour, c’est très drôle! C’est très léger de découvrir tous les arguments qui nous invitent à ce “faire semblant”…

 

Il y a quelques minutes, j’avais une conversation avec une personne auprès de qui j’ai suivi un stage. Il m’avait semblé comprendre que cette personne souhaitait entendre mon retour.

Mais, quand j’ai commencé à exprimer mon vécu et à présenter mon référentiel, elle s’est sentie attaquée, jugée et a commencé à défendre la justesse de son cadre et de son point de vue! (Je suis très consciente de ce cadre et de ces points de vue… Ai-je un autre choix que de m’aligner ou résister?)

 

WOW!!! A quel point c’est intéressant à vivre! 

Voici quelques questions que cela soulève en moi – parce qu’en fait, la question de “simuler” se pose là, transposée à une autre situation qu’à une situation de “lit”… 

Est-ce qu’à l’issue du stage je dis juste “tout va bien” pour ne pas faire de vagues? (et, quelque part, c’est ce que j’ai fait, puisque j’ai pris le temps, en dehors du stage, de discuter avec la personne – mais, durant le moment où nous étions en groupe, je n’ai pas vraiment exprimé mon point de vue)?

Est-ce que le “travail” qui m’est demandé est uniquement intérieur (recevoir tout ce qui se présente en moi, et l’alchimiser…) ou ce travail peut-il se faire dans le transpersonnel, dans la relation? 

Comment puis-je dire ce qui se passe pour moi SANS que l’autre se sente attaqué et n’ait envie de se défendre? La réaction de défense de l’autre a réveillé une réaction de défense en moi…

Ai-je le choix entre “me taire” et “claquer la porte” pour montrer à quel point je n’ai pas été entendue? 

 

Est-ce que j’exprime ma “vérité” qui n’est peut-être qu’une vérité du moment, que je suis à même de laisser évoluer? Est-ce que j’utilise les outils juste pour moi, en faisant le deuil des attentes que j’aurais pu avoir d’emmener l’autre dans mon voyage de conscience? 

 

Oui, les questions sont multiples.. Et de les mettre par écrit me permet de prendre conscience d’à quel point il y a des attentes dans l’histoire!

  • Des attentes de la personne qui propose le stage et qui voudrait que les stagiaires en tirent bénéfice 
  • Des attentes des personnes qui suivent le stage de vivre un moment unique et merveilleux
  • De mes attentes de pouvoir exprimer ce que j’ai vécu et d’être entendue

 

Et percevoir ces attentes me permet de juste retourner à l’expéditeur toutes celles que j’ai perçues et aussi de lâcher les miennes…

 

Quels sont les choix infinis que j’ai dans cette situation? 

Quels choix infinis ai-je si ce n’est plus le conflit qui est amusant pour moi? 

Est-ce que moi, je peux me donner l’écoute et la reconnaissance qui éviteront que je les cherche à l’extérieur? 

Et quoi d’autre encore est possible? Comment cela devient encore mieux que ça? 

Est-ce que je peux juste demander pour que des personnes qui ont un vrai désir de savoir ce que je vis – sans se sentir attaquées – se montrent?

Est-ce que moi je peux offrir aux autres ce que j’aimerais recevoir quand je suis moi-même dans la position de la personne qui offre le stage et qui va recevoir un retour? Est-ce que je suis à même de recevoir le vécu des stagiaires, de toi qui lis cette lettre? Même s’il n’est pas valorisant pour moi? 

 

Je perçois que ce sujet peut faire remonter beaucoup de choses et je vais rapidement mettre en place un programme avec une discussion en ligne mensuelle – et le premier thème sera celui-là “simuler?”

 

 

Comment seraient nos vies si plus jamais nous ne choisissions de simuler?

Pénélope, une amie me rappelait il y a un instant “Les secrets d’aujourd’hui sont les mensonges de demain”, citation de Gary Douglas

 

Mon accompagnement, qui inclut les séances de Symphonie des Possibilités et s’étend sur plusieurs mois et possibilités va aussi devenir encore plus visible et plus facile à choisir dans les jours qui viennnent… Il s’axe essentiellement sur le corps et le plaisir.

En attendant, il est encore possible de me rejoindre et rejoindre les personnes qui seront là,  dans la Baie du Mont Saint Michel, pour célébrer le solstice avec les outils d’Access Consciousness!

https://teklabroudic.com/emerveille-toi-week-end-du-solstice-2020/

 

J’ai une gratitude immense pour cette journée et toutes celles à venir!

Au plaisir de te croiser ici ou là…