Un savoir ancestral japonais

La technologie d’aujourdhui

« C’est la profondeur, la durée et la nature de l’hypoxie − continue ou intermittente − dans un contexte particulier – sain ou pathologique − qui déterminent si l’impact sera bénéfique ou délétère sur un type de cellules ou un organe donné »

Elise Belaidi

Laboratoire Hypoxie et physiopathologies cardiovasculaire et respiratoire* à Grenoble

Êtes-vous concerné par l’acidose ?

Quand le poisson d’un aquarium tombe malade. Il est possible de vouloir lui apporter des médicaments ou bien lui assurer un environnement optimal en prenant soin de l’eau de l’aquarium.

C’est également un choix que nous pouvons faire par rapport à notre vitalité : et il est bon, alors, de se demander : « suis-je en équilibre ou déséquilibre acido-basique ? »

Un moyen pour le savoir est de faire des analyses du pH urinaire. Néanmoins, cette méthode est un peu contraignante dans la mesure où c’est le pH des urines durant une périonde de 24h qui serait fiable. Car sinon, il varie au fil de la journée et pourrait ne poas être représentatif de notre situation par rapport à l’équilibre acido-basique.

On peut faire une analyse au moyen de bandelette sur les urines de 24h mais pour une lecture sans erreur du pH, il vaut mieux utiliser un pH-mètre. 

Y-a-t-il des signes qui peuvent alerter par rapport à une possible acidose ? 

Le corps est fantastique et va chercher à réguler les déséquilibres. C’est ainsi qu’il possède des systèmes tampon : il puise dans les réserves les minéraux alcalins pour tamponner l’acidose.

C’est ainsi que les carences en minéraux sont à entendre comme une tentative du corps de corriger l’équilibre acido-basique. Voici les domaines où elles se manifestent et ce qu’elles viennent dire : 

Les douleurs et troubles du système musculo-tendineux viennent parler d’une carence en magnésium (beaucoup plus que d’une problématique liée à la répétition d’un mouvement).

La déminéralisation (os, cheveux, ongles…) vient parler d’une carence en calcium (déminéralisation). 

Le potassium ayant une action sur les flux électriques niveau cardiaque, les arythmies doivent nous alerter sur une éventuelle carence.

Et la fatigue devrait faire chercher une carence en fer…. Toutes ces carences étant donc le signe d’un déséquilibre acido-basique que le corps corrige à sa manière...

Ce qui cause l’acidité 

Le stress

De manière paradoxale, ce n’est pas notre alimentation qui est la première cause d’acidification du corps, mais le stress.

Et le stress acidifie le corps de différentes manières.

Face au stress, c’est le système nerveux orthosympathique qui l’emporte sur le système parasympathique. Il va stimuler les glandes surrénales situées au-dessus des reins. Les surrénales sécrètent alors deux substances excitatrices : l’adrénaline et la noradrénaline. Ce sont deux hormones d’urgence. Elles agissent comme des stimulants à la fois physique et psychique qui préparent au combat : le coeur est stimulé, le rythme cardiaque s’accélère, les vaisseaux sanguins se resserrent afin d’augmenter la tension artérielle, la respiration s’accélère, les muscles reçoivent un afflux de sang et le taux de sucre dans le sang s’élève. Le stress exerce donc une action globale sur l’organisme et l’adrénaline agit sur l’insuline dont il bloque l’action. C’est une situation d’urgence qui épuise rapidement l’organisme qui doit agir vite. On comprend qu’un état de stress chronique, qui inonde l’organisme en permanence d’un excès d’adrénaline, finit par provoquer des effets fâcheux sur la santé à long terme.

En cas de stress, l’adrénaline va provoquer une surproduction de glucose sanguin. Les cellules vont être envahies par un excès de glucose (sucre). Ce dernier sera ensuite dégradé, par la voie aérobie, en gaz carbonique (CO2) qui va acidifier les tissus en ions hydrogène H+ très acides. Une partie du glucose va aussi mal se dégrader et va se transformer en acide lactique par la voie anaérobie. Dans tous les cas de figure une augmentation du métabolisme du glucose au niveau cellulaire va hyperacidifier les tissus.

Yves Ponroy

Les effets du stress sur le système nerveux, Ponroy.com

Le sport 

« Tout effort musculaire fabrique des déchets acides. L’activité physique va donc créer un environnement acide au niveau des muscles, du sang, et de l’ensemble du corps, par la fabrication et la libération d’acide lactique, des peroxydes toxiques (radicaux libres), des corps cétoniques, et des destructions cellulaires…

Cette acidité contribue chez le sportif à renforcer une fatigue, une fatigabilité à l’effort, des courbatures, des crampes, une récupération incomplète… Elle favorise l’apparition de phénomènes inflammatoires, et des blessures sportives, telles que les tendinites.

L’alimentation et l’hydratation du sportif doivent donc chercher à diminuer l’acidité corporelle en limitant les denrées acides, et en ingérant des aliments aux propriétés alcalines. C’est un élément essentiel de récupération. »© Copyright IRBMS 1979 – 2023. Tous droits réservés

Quelles sont les répercussions de l’acidité chez les sportifs ? En plus des conséquences de l’acidité connues pour chaque individu, chez le sportif, elles vont se manifester au niveau de la récupération et des performances :

  • Fatigue plus intense
  • Plus de courbatures et de crampes
  • Une récupération musculaire plus difficile et non totale
  • Augmentation du risque de blessure 
  • Un vieillissement cellulaire prématuré
  • Une sensibilité accrue aux infections
  • Maux de tête
  • Sécheresse de la peau
  • Ongles et cheveux cassants
  • Troubles du système nerveux

L’homéostasie du pH, ou équilibre acido-basique, est essentiel au maintien de la santé. En effet, l’acidose ou l’alcalose sont des conditions qui mènent inévitablement à des troubles métaboliques graves, raisons pour lesquelles notre organisme est en activité permanente pour préserver la neutralité du sang, des tissus et des organes.

Cet équilibre du pH est d’autant plus important pour les sportifs, qui produisent plus d’acidité que les personnes sédentaires.

Savoir maintenir un bon équilibre acido-basique est donc un facteur favorisant de la performance. Dans cet article, nous allons faire le point sur l’homéostasie du pH et vous donner tous les outils pour conserver un terrain aussi neutre que possible.

Toute la nutrition

Laboratoire Terravita

L’alimentation

Des solutions pour corriger l’équilibre acido-basique

Maintenant que vous avez identifié le problème de l’équilibre acido-basique, quelles solutions allez-vous trouver ? 

les régimes alimentaires. De nombreuses personnes et sites internet vont vous proposer une liste des aliments acidifiants ou alcalinisants. Alors, oui, il est possible d’être attentif à ses choix alimentaires. Malheureusement, un régime pour corriger l’équilibre acido-basique est (très) contraignant.

– Les compléments alimentaires. 

les eaux alcalines. Étant donnée l’importance et les conséquence d’un déséquilibre acido-basique, certains se sont penchés sur la possibilité de le corriger avec l’eau et proposent des eaux alcalines. 

Premier point : non, il n’y a pas de risque de devenir « trop alcalin » en buvant une eau alcaline.

Deuxième point : il y a eau alcaline et eau alcaline. Certaines eaux sont rendues alcalines par ajout de minéraux. Malheureusement, comme le montre la vidéo suivante, au contact du dioxyde de carbone contenu dans le corps, ces eaux perdent leur caractère alcalin. Reste la solution de l’eau rendue alcaline par électrolyse. Et là, nous avons dans les mains une VRAIE solution !

La solution EAU ALCALINE par Sang Whang

Sang Whang, ingénieur et scientifique, s’est intéressé au processus de vieillissement et surtout au secret de la longévité.

Pour lui, c’est simple ! Nous recevons et produisons des déchets depuis avant même la naissance. Mais sommes nous sûrs de les éliminer ?

Il nous invite également à imaginer une maison où s’entasseraient les déchets au fil des années. Pas besoin d’aller si longtemps dans le temps : au bout de quelques semaines, l’odeur nous aura poussé à agir. 

Aimeriez-vous vider les « poubelles » dans votre corps, régulièrement et simplement ?

Même s’il n’y a pas de substances toxiques dans le sang de la mère, le sang du bébé produit des déchets. Le processus du métabolisme, l’absorption, l’oxydation des éléments nutritifs qui donne l’énergie nécessaire aux fonctions, crée des résidus dont le corps doit se débarasser. Est-ce qu’il les élimine parfaitement et complètement ? Là est la question.

Sang Whang

Le Secret de la longévité

CAS PARTICULIER

INFLAMMATION DES CELLULES DE L’ESTOMAC

Pour que nos cellules fonctionnent à leur plein potentiel, elles ont besoin de baigner en terrain légèrement alcalin. C’est particulièrement vrai pour le sang et le plasma.

MAIS PAS pour les cellules de notre estomac ! Le pH de l’estomac varie de environ 3,5 en période de repos à 2,5 durant la digestion. C’est l’acidité qui permet la digestion. (Et le pH de l’estomac des carnivore est encore plus acide pour pouvoir digérer les os). 

L’acidité de l’estomac est d’ailleurs l’argument mis en avant par une fameuse boisson gazeuse, très acide et acidifiante pour justifier que cette acidité m’est pas nocive. Sauf que l’estomac a lui aussi besoin d’être protégé par une hyper acidité…

En effet, malgré l’acidité nécessaire pour la digestion, il arrive que le pH de l’estomac soit TROP acide ! C’est d’ailleurs la raison pour laquelle la catégorie de médicaments qui a doublé ses ventes sur les 20 dernières années est celle des antiacides. C’est d’autant plus simple que  nombre d’entre eux sont accessibles sans ordonnance (mais ne sont pas pour autant efficaces plus longtemps que quelques heures, ni dénués d’effets secondaires possibles). (Lire l’article de Santé Magazine)

 

Estomac : la solution HYDRATATION de Dr Batmanghery

« Les douleurs dyspepsiques constituent le plus important signal d’alerte de la déshydratation. » Dr Batmanghelidj

Pour lui, l’eau procure l’unique protection naturelle contre l’acide dans l’estomac. Et elle est à boire avant les repas afin d’assurer son rôle de protection de la muqueuse dans une situation où l’acidité va augmenter. C’est d’abord sur des études cliniques et expérimentales qu’il s’appuie pour expliquer le phénomène.

L’EAU, LA SOLUTION ! MAIS PAS N’IMPORTE QUELLE EAU !

Contactez-moi et prenons rdv !

6 + 1 =

Témoignages « SPORT »

Découvrez l’eau qui vous permet de maintenir l’équilibre acido-basique !

CONTACTEZ-MOI !

7 + 13 =

SECRETS D’EAU, SECRETS DE CONSCIENCE DANS VOTRE BOÎTE MAIL